Tam Dao

10072008

Virée rigolote dans une station touristique vietnamienne, mais quand je dis vietnamienne c’est vietnamienne, nous étions les seuls blancs.

Tam DaoDépart de Hanoï en moto avec Jenny, Cac et Ben… bon pti trip avec des paysages magnifiques, des coucous partout, des traversées de champ interdit au public… alors ça ça nous a bien intrigué… on a commencé à vouloir faire un tour dans des ptis chemins de bout au milieu des champs de maïs, on a croisé un homme qui nous faisait des signes bizzares en nous montrant tout droit la sortie… style de rien on fait demi tour pour prendre une autre route, et là une moto arrive, des hommes nous disent en anglais : « on vous ordonne de partir », en fait c’était vraiment interdit, donc on n’a pas trop cherché à comprendre et on a fait demi tour, curieux… 

 Arrivée à Tam Dao, visite de chutes, 1er contact bien vietnamien, tout le monde voulait nous prendre en photo, on a donc fait les modèles pendant un petit moment… un peu casse pied à la longue mais bon… on est des stars, on y peut rien. Balade en moto, découverte des lieux, ptite pause au milieu des champs de Xu Xu.

  

tout%20plein%20324

tout%20plein%20325

 

 

Le soir grosse soirée, on commence par un pti repas, et après on se guide par rapport au son de la musique… on arrive alors dans une sorte d’eglise ouverte… un peu bizar mais Cac ne se pose pas de question et sans gène se met au milieu de la piste où il n’y avait personne. Tout les vietnamiens assis autour se lèvent alors tous et dansent à leur tour… il ne suffisait que de demander! Bonnes rencontres avec des pti jeunes et nous partons rejoindre l’hotel, mais sur le passage, engrenage, nous entrons dans une salle de Karakoe où on est acceuillit par des applaudissements. Ben et Cac nous font 2 belles prestations en vietnamien, tous bleufés. et nous rentrons à l’hôtel en dansant et chantant : « on a finit la bouteille, la bouteille, la bouteille… »

 

Lendemain un peu difficil mais nous partons pour une bonne balade dans une forêt de Bamboo avec l’espoir d’atteindre le sommet d’une montagne et d’avoir une vue panoramique mais nous nous sommes arrêtés bien avant… Cac et moi en 1er, on a tout 2 eu des sansues, la mienne n’était pas encore accrochée donc j’ai pu l’enlever rapido mais celle de Cac était belle et bien en train de lui sucer le sang, impossible à enlever… un briquet? non… une feuille? non… un baton? oui! ayé! et bien demi tour ilicot!!! On abandonne Ben et Jenny avec les sansues. Au bout du compte, Ben en a eu une sur la main et Jenny sur son jean. 1ere expérience difficile…

  

 Retour en moto sur Hanoï… Encore un bon pti week end plein de surprises…




Une nouvelle venue

8072008

p1040446.jpgBon ba il faut tout de même que je vous présente ma 4ème coloc : Jenny, 24ans, avignonaise… ça passe!!

 

 

 

 

 

 

 

 

tof045.jpg

 

Elle aime : croire qu’elle est Jane en sautant de liane en liane et en cherchant Tarzan, travailler à la maison, donner un pti nom à son tenia, voyager, manger du crabe, danser la grippe aviaire et le couper décaler, vivre au 4ème étage avec les ancêtres….

Elle aime pas : écraser des araignées, savoir comment on tue un chien au Vietnam avant de le manger, ne plus se souvenir de ses soirées, le ministère de l’économie vietnamien…




Ho Com Son

2072008

Ho Com SonAprès le Laos, nous n’avions pas envie de partir très loin d’Hanoï car trop du bus tue le bus. J’ai bien tenté de faire pression sur mes colocs pour aller à la plage : grosse envie de mettre les pieds dans l’eau, de se trouver un petit bungalow, de prendre du repos, et de faire un gros dodo (fiou!! ça rime sec…). Mais les bonnes plages se trouvent tout de même loin, donc nous avons pris notre carte et cherché un point vert ou un point d’eau. Destination : Ho Com Son, un lac au milieu de la nature… où d’après le guide du routard, on pouvait se loger dans des maisons sur pilotis, cadre très reposant et tout le blablabla! Parfait!! Et bien, excuse moi maman mais  : mon cul ouai!! ECHEC. Pas du tout de quoi dormir. Je ne sais pas du tout quel guide entre le petit futé et le routard, il faut le plus boycotter, question à étudier.

Bref, nous partons à la recherche de ce lac, nous nous perdons dans un village, nous serrons 20 poignées de main à des vietnamiens qui s’arrétaient sur le bord de la route pour nous saluer et nous trouvons enfin le bon chemin! Nous chevauchons nos Xeom, et hop nous voilà parti les cheveux aux vents sur des petits chemins de campagne… ça sentait bon les vacances. (t’inquiète pas maman je met généralement un casque…)

p1020881.jpg

Nous arrivons au lac, on nous dit d’attendre un bateau qui va venir nous chercher pour aller on ne sait pas où! encore! Les Xeoms nous attendent… nous insistons pour qu’ils partent mais d’après eux, il n’y a rien pour dormir bizar… Nous partons à pied après que l’idée du bateau soit tombée à l’eau (l’idée pas le bateau… humhum! elle est nulle mais je la laisse!!). On croise quelques personnes qui nous disent qu’effectivement il n’y a rien pour dormir.

Nous nous arrêtons chez quelqu’un pour lui demander en toute honneteté si on peut pas dormir chez lui, et il nous dit oui. Sa femme nous accompagne à la « maison » et nous fait signe de nous allonger. AAAAAA!! pas compris, ils pensaient que c’était pour la sieste et refuse pour la nuit. Nous continuons notre chemin, suivi de prés par le Monsieur, qui finit pas nous montrer en rigolant… euh… comment pourrait t’on dire?… une tente?? non pas vraiment… un cabanon?… non plus… une maisonnette sur pilotis? encore moins… Peut etre un peu des trois! en tout cas les 3 abrutis avec qui j’etais ont eu le sourir jusqu’aux levres et ont decrete que se serait ‘PARFAIT’! ‘SUPERBE’ meme! comme dirait Cac. non mais n’importe quoi!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, j’entendais encore la voie de ma petite maman qui me disait ‘arrete de raler’… alors j’ ai pris sur moi et je me suis dit que j’allais profiter et qu’on etait pas si loin du bungalow sur la plage… humhum… On a ensuite vite trouve des occupations : essai de traverse du lac en barque cassee, ecopage, badmington, recherche de bois pour le feu, commande de l’alcool de riz histoire de mieux dormir…

imgp4917et diner chez l’habitant qui nous a fait un repas royal : poulet et patate (alors quand je dis poulet je dis poulet entier! pas de chichi, tout est bon dans le poulet!! pate, coeur, tete, estomac… enfin poulet koi!! et puis pas de depiotage de poulet a la francaise! on prend une hache et on coupe meme l’os et tout! apres essayer de manger un poulet entier avec des baguettes et bien ca c’est assez fun!). Il y avait aussi du riz mais ils le gardaient pour eux, car c’est la nourriture du pauvre et donc ne voulait pas nous en donner. J’en ai tout de meme demander, esperant couper un peu la barriere (bon et aussi parce que j’avais la dalle et que j’arrivais pas a manger le poulet). Bonne soiree plein d’echange et de rires, arrose d’alcool de riz bien sur (sinon ce ne serait pas une soiree vietnamienne!) avec comme seul point noir, le fait qu’il nous ai demande de l’argent. Nous lui avions dit que nous le payerons, mais qu’il demande a un peu remis en question la sincerite du geste, meme si je suis sur qu’il etait ravi de nous avoir.

 p1020902.jpg

 

p1020919.jpg

Nous regagnons le campement, ou nous allumons notre feu et nous allongeons sur la paillasse tout en ecoutant du reggae et en disant des conneries… Tres bonne soiree et mine de rien, tres bonne nuit. Lendemain un peu durdur car ptite soiree bien arrosee  tout de meme! On a d’ailleurs retrouve la ‘tente’ sous une moustiquaire… drole d’idee, je me demande bien qui a pu avoir une idee aussi stupide!!

 

  

 

Lendemain 6km a pied pour rejoindre le grand axe et nous decidons de regagner Hanoi.

 

Conclusion : rien ne sert de raler, il faut savoir profiter…

 

 

 

 

 

 

 




Le Laos, pays de coeur…

11062008

Je vais essayer de faire concis car le Laos est un voyage qui ne se raconte pas mais qui se vit. (c’est beau ce que je dis!). J’ai passé 5 jours de course intensive à travers le Laos, d’un point à un autre, d’une ville à une autre… mais ça a été 5 jours de pur régal.

Après 3h d’attente à la gare, nous partons (Cac, Sophie, Audrey et moi) d’Hanoï en bus, dans lequel vietnamiens et étrangers étaient mélangés. Premier choc culturel : le bus était blindé, des vietnamiens partout, debout, assis dans l’allée, 3 par siège… et nous tranquillement assis sur nos fauteuils… nous sommes partis pour 20h de voyage pour atteindre notre premier arrêt : Vientiane. Passage de la frontière à 6h du matin. 2ème choc culturel : tous les vietnamiens nous poussaient et nous doublaient pour être servit les 1er, ce qui ne servait à rien car dans tous les cas ils ont du nous attendre dans le bus. Une horreur! envie de tous les claquer! Mais rien n’avait plus aucune importance : AYE NOUS SOMMES AU LAOS!!!

Nous repartons pour 9h de bus, donc 9h de traversée du Laos… que dire… première impression très bonne, les paysages et la nature changent complètement du Vietnam et font même un peu pensés à certains coins de la France. Plus on avance et plus c’est magnifique, on traverse des petits villages typiques avec maisons sur pilotis entourées de palmiers et de cocotiers, d’herbe même, chose que l’on ne voit pas au Vietnam… bref des paysages fabuleux. No coment!

Le Laos, pays de coeur...

 

Arrivé à Vientian nous n’avons que 2h avant de prendre le bus qui nous emmène à Luang Prabang, destination principale de notre périple. Nous décidons de prendre un tuktuk (pti engin trop chou qui fait office de taxi au Laos et en Thaïlande.) et de nous diriger vers le temple en or. et ça vallait le détour! palais spontueux.

 

 

Passage plus que rapide dans les rues de la capitale et nous repartons pour une nuit de bus destination Luang Prabang, ville classée au patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO et on comprend très vite pourquoi. Arrivée 6h du matin nous trouvons directement une guesthouse, et prenons un déjeuner plus qu’américanisé : un baggle creamcheese!! (pti clin d’oeil à ma soeurette!!) mon pti dej préféré à NY et je me retrouve en train de la manger au Laos!! pff!! nimp!!

 Nous partons alors à la découverte de la ville où tout le monde a l’air détendu, souriant, aimable et accueillant. Mais nous comprenons très vite pourquoi nous avons eu l’occasion de manger un baggle dans une sorte de Starbuckcoffee remasterisé! Des touristes partout… Mais où sont les laotiens??? bref nous faisons des visites de fou, des temples de rêves, des vues surplombant toute la ville et le fleuve du Mekong. Les images parlent d’elles mêmes il est difficil de tout raconter en détail.

En tout cas le bouddhisme est beaucoup plus présent au Laos qu’au Vietnam. Les statues de Bouddha sont très nombreuses, les moines sont présents à chaque coin de rue, repérables de loin avec leur tunique orange, et les temples se succèdent… quel plaisir pour les yeux et pour ma fascination pour le culte bouddhique. Petite anecdote concernant les moines, ils sont normalement éduqués pour ne succomber à aucun plaisir de la chair, et tout doit leur être donné en offrande. C’est pourquoi tous les matins à 6h30, les moines de la ville se rassemblent pour récolter la nourriture que les villageois veulent bien leur donner. Sans cette cérémonie ils ne mangent pas! Les moines doivent cependant faire face à une tentation énorme véhiculée par le tourisme!! Les femmes occidentales étant tellement fascinées par ces moines tous beaux dans leur voile orange, qu’elles draguent et se font désirer d’eux… ce qui les font dérivés du droit chemin du bouddhisme. Ils fument pour paraître plus grands, ils boivent pour partager un bon moment avec l’une d’entre elles… On dit encore une fois merci au tourisme de masse qui n’apporte pas que des bonnes choses bien au contraire!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

L’après midi, mes chers et tendres colocataires Cac et Audrey ont eu la bonne idée d’avoir envie de faire un tour de vélo : soit 32km pour rejoindre une cascade! Après avoir refusée de faire un tour organisé je n’ai pu dire mot! Nous voilà partis tous les 4 sous une chaleur tropicale, à monter monts et merveilles!! pfff!! je les ai haïe… Sophie et moi on meuglait tant que l’on pouvait… j’ai même pris la décision de caillasser Cac quand je l’ai vu me filmer en train de remonter une côte à pied! Au bout de 20km nous avons déclaré forfait avec So et nous avons arreté de force un tuktuk, nous avons chargé les vélos et nous sommes partis attendre les autres en buvant une bière bien fraiche! non de non!! Faut pas pousser mémé!

Nous avons tout de même découvert des cascades comme rarement j’en avais fait (pourtant on est des fans avec doudou!) mais là… pfff…. comme dans les livres… l’eau bleue turquoise où on pouvait se baigner! belle balade et bonne baignade à chaque découverte d’une nouvelle cascade! Le retour s’est fait par tuktuk, par consentement mutuel!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Après 2 nuits passés dans un bus, nous avons été très heureux de regagner notre lit… Lendemain départ pour la grotte des Bouddha où se trouve plus de 8000 statuettes de Bouddha. Allée en tuktuk qui fut très laborieuse car nous devions descendre à chaque montée car il ne pouvait avancer. Ptite bouf sur les bords du Mékong et départ pour la grotte en bateau. Rien d’extraordinaire, mais plutôt amusant, et cette visite nous a permis de faire une descente en bateau de 1h30 sur le Mekong, rien que nous 4, au soleil… le paradis…

 

 

 

Les prières Laotiennes  et les enfants qui tiennent des oiseaux en cage. Ils les vendent aux passants, apparemment il faut les relacher et ça porte chance…

 

Petit tour en bateau sur le Mekong…

 

 

 

 Retour sur la terre ferme… vision étrange à coté de beaux sourirs d’enfants… 

 

 

 

Départ de nuit pour atteindre une ville proche d’un poste frontière dont on ignorait si il était ouvert ou non, si on pouvait passer ou pas. Et là ça a été un gros périple! 13h de bus, dans un bus local, je n’ose même pas vous raconter comment il était impossible de dormir tellement on bougeait sur notre siège, tellement la musique était forte, tellement les sièges et la route étaient défoncés. Et puis pour pimenter le tout et bien nous avons crevé… héhéhé… ça en devenait drôle à la fin! bref un gros périple bien fatiguant où nous avons tout de même réussit à croiser un couple de canadien et Michel un retraité français que a fait le retour vers le Vietnam avec nous… Arrivée à la ville, repos, promenade, confection de jupe traditionnelle laossienne, marché, rencontre et bonne bouf!

 

 

 

 

 

 

 

Repas du soir avec Michel et un norvégien dont le nom était trop compliqué pour que je le retienne… je crois qu’on les a fait un peu trop picoler… c’était vraiment drôle.

 

Départ le lendemain pour 3h de tuktuk avec des viet et où nous avons rencontré Laura, une allemande (très bien pour mon anglais…) qui est restée après une semaine à squatter chez nous à Hanoï.

Aurevoir le Laos et bonjour le Vietnam!! gros pincement… Nous arrivons par la suite à Na Méo où commence une longue série de négociation pour quitter ce village frontalier où les bottes de paille traversent la route!! Nous attendons pendant 3h que le chauffeur du bus qui devait partir à 13h se reveille, mais on nous explique qu’il ne se réveillera que si on lui donne 300 000 VND par personne, ce qui représente 12€ à peu près, soit une « fortune » au Vietnam!! Donc après essai de finte de départ, de négociation avec des routiers pour nous prendre en stop, de recherche de chauffeur pour le secouer, d’énervement de Michel qui traite tous les vietnamiens de Khmer rouge, le bus décide enfin à partir pour 150 000 VND par personne!!! Sauvé!

Mais non, le bus n’est pas direct pour Hanoï et nous ralonge de 3h de route où nous devons changé de bus dans une ville! On finit par trouver un bus, blindé!!! mais alors blindé de chez blindé!! et nous avons été l’attraction de tous ces vietnamiens pdt tout le trajet!!

2h du matin… arrivée sur Hanoï… sous la pluie… mais quel plaisir de retrouver son chez soit!

 

Un grand moment de souvenir, plein de péripéties mais toutes géniales à vivre et qui me font beaucoup réfléchir et prendre sur moi (vous connaissez mon impatiente légendaire…) donc ça peu pas faire de mal!!!

J’y retournerai…




weekend à Hoa Binh

29052008

Bon je suis un peu en retard niveau comptage de mes mésaventures! Ben me remémore mes périties alors qu’il n’était même pas au weekend que je voulais raconter. Heureusement qu’il est là, il a la mémoire pour nous tous, et encore plus quand il s’agit de faire les comptes.

Bref…. Weekend à Hoa Binh! Je pense que c’est l’un des meilleurs que j’ai passé depuis maintenant les 2 mois que je suis ici (mis à part le Laos bien sur… que je vous compterai juste après… patiente!). Un moment d’échange avec une population qui m’a fait réver… je n’avais jamais vécu ça! 

weekend à Hoa BinhLe weekend était pourtant mal parti. Selon le Petit Futé (qu’il faut boycotter d’ailleurs!!!) il fallait s’arreter à une source thermale, qui avait des vertues bienfaisantes pour le corps. Moi j’entends par « source thermale » petit point d’eau dans la nature où l’on peut se baigner. Bon j’avais révé un peu des cascades et des ptis bassins… mais je ne m’attendais tout de même pas à ce sur quoi nous sommes tombés. Le bus nous pose au milieu de nul part, nous tentons de manger, repas très agréable sur une magnifique maison sur piloti mais super cher!! Et hop nous voilà parti à la découverte de cette « source »! PAYANTE… koi??? O scandale!! Il ne s’agit en réalité que d’une piscine déguelasse, où cafards et crachats de viet se livrent un combat sans merci au milieu de tous ces vieux qui viennent pour leur rhumatisme!! MAIS QU’EST CE QU’ON FAIT LA??? Le balai de maillot de bain vietnamien était tout de même interessant à voir tellement ils sont kitch… mais bon on aurait peut être pu voir ça à Hanoï…

  

 

 

 

 

 

 

 

Bref nous sortons! dépités! et décidons de traverser les rizières! jusque là tout va bien. Nous croisons des paysages magnifiques, à faire des photos comme on en voit dans les livres! mais tout à coup… (jvou met le suspense un peu…) bloqués… demi tour… rebloqués… j’entends encore le « ça passe » d’Audrey! Alors qu’en fait ba ça passait pas du tout. Obligés d’enlever les chaussures, de remonter le pantalon jusqu’aux cuisses, et hop, les 2 pieds dans une vase que je ne saurai vous décrire. A la surface flottaient araignées, chenilles et sansues! à chaque pas que je faisais vous pouviez m’entendre dire « Mon Dieu quelle horreur »! Nous avons tout de même piqué des vieux fous rires tellement nous étions ridiculs! et on a fait bien rire tout le village qui nous attendait de pied ferme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un petit rinçage dans une sorte de ruisseau dégueulasse, nous partons à travers le village, suivi par une orde d’habitant dont leur curiosité les laissait bouche bé! Nous nous arrêtons chez une petite vieille qui nous propose le thé. Quel moment magic! Je ne sais pas si je me serais arrétée toute seule, mais encore un grand merci à Cac qui est toujours au taket pour partager des moments avec la population, et il a bien raison!

La ptite mamie et son mari (?) nous offrent le thé (dégueulasse tellement il était fort, mais un régal tellement ça venait du coeur!). Une jeune femme arrive, et commence à préparer la pipe pour la mamie! Nous tentons d’échanger quelques mots en vietnamien… pendant que la mamie se prend pipe sur pipe qu’elle veut absolument partager avec Cac qui refuse! Et vient le moment le plus drôle de cet instant, notre ignorance et notre différence de culture s’étant plus que jamais mis en avant.

 

 

 

 

 

 

 

Elle sort une sorte de pate blanche, qu’elle met dans une feuille verte, qu’elle enroule et qu’elle mange avec un petit morceau de fruit. Elle en propose à Cac, qui le met dans la bouche mais suspicieux, le recrache 1min après…. Tous intrigués, nous nous demandons ce que c’est que cette pate blanche : « de l’héroïne mais bien sur!! » la vieille se défonce à l’héroïne!! Le vieux quant à lui nous fait des gestes bizarres en se touchant le ventre, les dents… nous comprenons tout alors : c’est de l’héroïne, c’est pour ça que ça donne mal au ventre et que ça fait tomber les dents!! voilà!! Pfff mais en fait pas du tout. Nous apprendrons par la suite que  c’est une feuille de béthel, avec de la chaux et une noix d’arec dont le mélange est bon pour les dents.

 

Bref, moment assez marrant où nous passons 1h à regarder la mamie. Elle crache dans un vieu bocal. « elle a perdu une dent!!!!! » on l’a voit le sang dégoulinant, morte de rire la mamie!! Mais en fait non, ce n’est pas du sang, c’est uniquement la noix d’arec qui rend la bouche rouge! pfff! Ignorance quand tu nous tiens!!!

 Nous repartons après avoir offert 18 sucettes à tous les enfants du village qui s’étaient regroupés durant ce moment de décourverte.

 

 Lendemain tout aussi mouvementé! nous partons faire une simple balade sur le barrage qui alimente tout le nord du Vietnam, donc barrage tout de même impressionnant. Après avoir gravit de nombreuses marches nous arrivons en haut et faisons la connaissance d’une dame qui avait monté toutes les marches avec de la nourriture sur le dos. D’autres amies à elle arrivent et Cac et Charlo partent à leur rencontre pour les aider. Elles nous proposent alors de les suivre. Nous voilà rendu sur 2 embarcations de fortune, avec la dame qui rame avec les pieds… pfff… mais où vas t’on encore?!! ba nul part… c’est le cas de le dire…. nous voilà encore à débarquer au milieu de nul part! nous suivons une femme qui nous emmène chez elle boire de l’eau, avant de repartir par les santiers battus.

 

Encore un bon moment d’échange! Nous partons donc par un petit chemin, traversant de nombreux paysages.

Ayant regagnés la route, se pose la question de ce que l’on va faire maintenant, nous avons à peu près 3h devant nous. Pas dpanik, nous allons rejoindre un pti village en stop! pfff! quelle idée!! Du stop, je me dis « décidemment les mecs ils sont vraiment inconscients! » (t’as vu maman j’ai quand même eu un instant de lucidité…) Ba non! un camion s’arrête que le pouce n’était même pas encore levé! Et nous voilà parti on ne sait où car bien entendu le chauffeur ne connait pas le village où nous désirons aller! 20min plus tard, il nous arrête près d’un village où « Du lich » était écrit sur une pancarte (touriste en vietnamien!) On se dit « nikel »!! joli village de minorités! Mais alors l’écrito disait vrai!! Il faut tout d’abord payer l’entrée du village, tu es suivi tout le temps par une orde de femmes qui veulent que tu rentres dans leur maison pour prendre des photos et boire le thé pour après leur donner de l’argent! Bref joli village mais vraiment pesant tellement il était bouffé par le tourisme… Nous repartons pour faire du stop, et après une heure de marche nous réussissons enfin à arrêter un camion! Le même!! héhé! Il nous dépose pil poil à la sortie de la ville pour retourner sur Hanoï… MAGIC!

 

Que demander de plus! Je me suis dis après ce weekend qu’il ne fallait pas avoir peur, qu’il fallait oser demander, oser s’installer, oser échanger tout simplement sans avoir peur de déranger! Une bonne leçon de Cac, qui nous a bien poussé à faire n’importe quoi et qui a fait que ce n’importe quoi est devenu un de mes meilleurs souvenirs! En vous remerkiant coloc!

 




Hanoï…

21052008

Et oui il faut quand même que je vous présente un peu la capitale où je vis, la façon dont je la perçoit, les ptis trucs à moi que j’aime voir chaque matin en allant au travail… 

Son marché (bon c’est un marché parmis des dizaines dans Hanoï, celui-ci est celui qui est à coté de chez moi.) Il faut pas être trop regardant quand on achète, surtout en ce qui concernet la viande qui est étalée sur une vieille table pourrie la plupart du temps avec des insectes étranges qui rodent autour! j’arrive maintenant à me dire que cuit on ne risque rien. Mais bon la plupart du temps j’envoie les hommes de la maison aller chercher la viande, ça m’évite d’être trop dégoutée quand je la mange… et puis le poisson vous avez un pti extrait dessous… ba là carrément elle le coupe par terre!! pas dpanik!!

Hanoï...

Ses habitants… accueillant et toujours à l’affu d’un « Hello » ils sont tout de même plus que nombreux dans cette grande ville et ça se recent à chaque coin de rue, dans chaque maison partagée par toute la famille.

Celui du dessus tient une pipe, (ou gros bang pour les adeptes…) mais il met simplement du tabac. Ils veulent toujours nous faire partager mais quand on voit la pipe qui est plus que déguelasse ça donne pas forcément envie. Et puis mis à part que ça fait mal à la gorge et qu’après tu as la tête qui tourne et bien ça fait pas grand chose…

Ses soirées vietnamiennes bien arrosées… et oui il existe un restaurant qui s’appelle le Bia Hoi qui est en réalité un simple Bouiboui et qui porte le nom de la bière fabriquée ici. C’est l’endroit incontournable pour partager une bonne bière ou un repas avec des vietnamiens! Parfois, on arrive même à se retrouver complètement sou parce que le vietnamien part du principe qu’il ne faut jamais que ton verre soit vide…. aïe aïe aïe… ils boivent beaucoup de bière mais aussi beaucoup d’alcool de riz qui ressemble un peu à la vodka. Matin, midi ou soir… peu importe!

 

 Sa piscine… et oui on a enfin trouvé une piscine…. euh…. comment dire…. ba tout simplement trop bien, avec une vue de ouf sur le lac de l’Ouest

Oui je sais plutôt pas mal comme plan… en plus l’entrée ne coute que 1,5€ et tu as un pti bar avec bière et coktail… c’est bien appaisant après la cohue de la ville. 

Sa circulation et ses motos…. De vrais dangers publics ses vietnamiens… ils roulent à contre sens, ne s’arrête pas souvent aux feux rouges, klaxon pour dire qu’ils arrivent à toute vitesses derrière toi et que si tu te pousses pas c’est pas grave ils te roulent dessus, et puis portent tout et n’importe quoi sur leur moto… bref je suis un perdue avec mon pti vélo dans cette jungle urbaine. Quand je suis de mauvaise humeur je gueule sur tout le monde mais c’est cool parce que personne comprends (enfin jcrois….) Hier j’ai fait la course avec un pti papi qui était sur une pétrolette! il était trop chou! Une autre fois j’ai fait la route avec un jeune étudiant viet qui parlait anglais et qui voulait absolument mon numéro (moi un numéro??? non!!!), mais c’est toujours mieux que de réveiller la « bête endormie » d’un vietnamien qui me colle dans un bus sous pretexte que le bus n’arrête pas de bouger et donc n’arrête pas de se frotter à moi… bah!tof2242.jpg

 

Voilà toutes les ptites choses que je découvre au fur et à mesure ici et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises. Bien sur je n’ai pas tous mis… au prochain épisode!! je vais pas tout vous dévoiler tout de suite…




Virée sur la fameuse Baie d’Halong

20052008

Avant même de savoir que je partais pour le Vietnam, j’avais déjà entendu parler de la Baie d’Halong, site reconnue comme Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO! Ma maman en rêvait, d’une ptite jonque arpentant la Baie à la recherche de calme et de paysages féériques… et je l’ai fait!

Virée sur la fameuse Baie d'Halong2ème weekend après mon arrivée, nous partons avec 17 « matelots » français à la découverte de la baie. 2 bateaux prévus pour nous tous, bateaux non conformes au normes de navigations…. je tiens tout de même à le préciser… et nous voilà partis pour 2 jours de navigations! Il n’y a pas trop de mot pour décrire ce que nous avons réellement vu, je pense qu’il faut tout simplement le voir de ses propres yeux. Des falaises partout, des villages de pécheurs perdus au fin fond de la Baie, un calme serein, une mer bleue, parfois des vagues de caca (et oui 2 jours sur la baie il faut bien qu’ils aillent aux toilettes ces touristes!!) des méduses plus énormes qu’un requin, des bateaux de pirates, des boulets de canons… euh oui je m’emballe un peu!! non restons aux méduses qui étaient certes d’une taille impressionante mais pas requinoresque… (mot inventé par mes soins!)

 

Nous avons mangé sur le bateau, un repas préparé par les matelots vietnamiens : poissons, concombre, salade de calamars, légumes et oranges pourries….

 

 

Après ce bon repas marrin nous avons amaré des canoë à l’arrière de nos deux bateaux et nous partis à la recherche de coins tranquils. Un moment paisible, où j’ai vu pour la première fois de ma vie des singes en liberté! et oui c’est niais mais bon c’est toujours impressionant….

 

On nous a ensuite emmené près de 2 autres bateaux où nous avons dormit pour la nuit, après avoir fait une soirée bien arrosée sur le ponton…. et oui on est des matelots où on l’est pas!! On a aussi découvert un phénomène assez étrange de luciole dans l’eau qui s’éclairait aux mouvements des vagues et à nos crachats intempestifs!! A partir d’une certaine heure, le commandant est venu nous demandant d’aller nous coucher!! Bougre!! Pourquoi diable aller nous couchez alors qu’il n’est que 21h30. Il nous fit comprendre dans leur anglais plus qu’accentué que l’on pouvait rester mais qu’il fallait que l’on arrête de chanter!! oups!! Aurait-on un coup dans le nez??? Bon d’accord au dodo!

 

Le lendemain fut plus mouvementé car il a plu donc nous avons un peu plus squaté l’intérieur du bateau. Nous avons tout de même refait du canoë pendant la matinée et visité une grotte sans vraiment grand interêt avant de rejoindre le port.  

 

 

 

En tout cas j’ai passé un weekend rempli de découverte encore une fois, où j’en ai profité à fond  et où j’en ai pris plein les mirettes!

Bon souvenir…. et encore tellement de choses à découvrir…

Grosses pensées pour vous tous et une particulière pour ma maman!




Mon pti univers

18052008

Bon c’est pas tout ça de partir en weekend mais j’ai un travail aussi à la base… et non je ne suis pas venue là pour le tourisme… j’ai parfois tendance à l’oublier.

tof2218.jpgJ’ai donc découvert mon lieu de travail, qui ma foie est quelque peu spartiate mais plutôt rigolot. Je suis dans un bureau sous les toits avec trois vietnamiennes, Huyen la directrice RH, Thong l’assistante RH et Kim Phuong ma coordinatrice de projet avec qui je travaille. Elles parlent toutes les 3 français, à des niveaux bien différents mais on arrive tout de même à se comprendre et c’est le principal. Je mange avec elles le midi, des fois elles oublient que je parle pas vietnamien…

 tof2563.jpg

Mme Vy, directrice et fondatrice de l’école, grand personnage respecté de tous et connu d’une grande partie de la population et de la belle bourgeoisie d’Hanoï. Son seul point faible : elle est mariée à un français et ne parle pas un mot de français… sachant en plus que l’ONG a été créée avec l’aide une association française et travaille depuis 20ans avec le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement : ONG qui m’a recruté).

D’ailleurs, dessous, vous verrez Pascale, ma chargée de mission du CCFD, et Kim (vietnamienne) la coordinatrice du projet qui est aussi mariée à un français mais qui, contrairement à Mme Vy, est bilingue en français et une vraie petite crème! Donc du coté de mes employeurs je n’ai vraiment pas à me pleindre. Vous ne trouverez pas de photo de mon autre boss Rémy, directeur régional de l’AFVP (Association Française des Volontaires du Progrès) avec qui j’ai signé le contrat…. Oui je sais j’ai un statut un peu compliqué…. pas de panique!!

tof22341.jpg

 

Voilà un peu pour me situer dans mon boulot. Pour l’instant je ne fais pas grand chose, j’observe, je découvre, je m’adapte mais avant tout je suis patiente!!!




Mon premier weekend

16052008

A peine défait les valises me voilà déjà embusquée pour mon premier weekend au Vietnam! Au programme : 2 jours sur une petite île à 3h d’Hanoï : direction Cat Ba

Après avoir pris une fois le tof2274.jpgbus, puis un autre, puis un bateau, puis un dernier bus nous arrivons enfin sur cette île magnifique qui valait tous ses efforts!

Et nous voilà partie à la recherche d’une pagode sur les monts de l’île…. il faut savoir que les vietnamiens disent toujours oui, même si ils ne comprennent pas, même si ils ne savent pas… donc demander son chemin est un travail de longue alaine qui demande patiente, calme et écoute… après plusieurs tentatives qui se sont terminées en échec, nous avons enfin trouvés cette pagode et une vue tout simplement splendide!

tof2284.jpg

tof2270.jpg

Une fois que l’on en a pris plein les mirettes, nous partons nous promener à la recherche d’une plage où se baigner. Et encore une fois nous faisons une bonne trouvaille.

tof22871.jpg

img1449.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Petit moment de plaisir sur la plage pendant qu’il pleut en France…. grosse pensée pour vous tous…. hihihi….

img1445.jpg

Lendemain toujours rempli de découverte, nous louons des motos et partons faire le tour de l’île, et oui j’ai fait une initiation moto!!! Youhou!! ba je me suis pas trop mal démerdée, j’ai bien aimé mais je pense que pour Hanoï ça va être vraiment tendu, je maitrise pas des masses… 

img1529.jpg

On s’est arrêté au parc national où nous sommes parti faire un grand tour dans une jungle de fou, avec des arbres plus beaux les uns que les autres, un fond sonore d’insecte en tout genre qui faisait limite fliper… Nous avons parcouru 2km sur un chemin abrupte et boueux. Nous sommes arrivés au sommet et splendeur, vue sur toute la jungle de l’île. Les autres sont montés sur une tour d’observation qui m’a pas mise totalement en confiance alors j’ai préféré rester en bas et profiter du paysage.

img1518.jpg img1511.jpg

img1512.jpg

 

Pour un premier weekend ce fut un weekend bien rempli, plein de découverte comme on les aime!! Vivement le prochain!




Mes premiers jours

16052008

tof2243.jpgtof2252.jpg

Arrivée à Hanoï assez fatiguante, 5heures de décalage… et là…. la découverte du joyeux bordel qui anime la capitale!

Du monde partout, des motos par centaine, des klaxons à n’en plus pouvoir, des petits bouiboui à chaque coin de rue, des chapeaux poitus, des « hellos » dans toutes les bouches, des « motobikes » tous les 10m (taxi moto), des sourires jusqu’aux dents, des yeux grands ouvert à ctof2289.jpghaque pas que je fais, des insectes plus gros que ma main, du riz du riz du riz, de la Bia Hoi qui coule à flot (la bière fabriquée ici… un régal), des vietnamiens tout rouge à la sortie des Bia Hoi ( et oui le vietnamien rougit quand il est sou!), des femmes en pyjama à partir de 17h qui vont faire leur marché, des ptis bouts qui jouent sur le bord de la tof22551.jpgroute, des trottoirs où tu ne peux pas marcher, des ptis vieux sans chicos, des touristes blancs qui ne passent pas inaperçu, des viets avec les dents teintées (parait il que ça les protège!), des pagodes pour la prière, des affiches de propagande en veux-tu en voilà,  des moines bouddhistes qui me fascinent….

 et moi… au milieu de toutes ces petites choses qui font que je suis heureuse ici où « l’échange » est le maître mot de mon séjour!

 

 







Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | high school musical et camp...
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres